[Dossier] Les allume-feux naturel et artificiel

LES ALLUME-FEUX


         Image        Image         Image        Image        

Les sujets du forum



Définition

Utilisé en bushcraft afin de faciliter l’allumage du feu.
Il s’agit de matériaux naturels ou artificiels permettant la combustion sans présence préalable d’une flamme.

Il y a deux type d’allume-feu:

-Les allume-feux capables de combustion, en recevant de simples étincelles.
-Les allume-feux capables de s’embraser en captant l’étincelle. (Placé ultérieurement dans un nids de fibre sèche afin d’obtenir la flamme).

Il n’existe pas d’amadous naturels, l’amadou désignant une substance bien définie et tout substitut est un allume-feu naturel.



Les allume-feux naturels

L’amadou

           Image        Image        Image        Image

Il s’obtient en faisant sécher la chair de certains champignons parasites qui poussent sur les troncs,
tels que : le Polypore du bouleau (Piptoporus betulinus), le Polypore de couleurs variées (Trametes versicolor) ou l’Amadouvier (Fomes fomentarius) en photo.
Réduisez en poudre après dessiccation. L’amadou peut se traiter dans un bain de cendre, avec du salpêtre
ou se faire carboniser afin de le rendre encore plus sensible aux étincelles.

Traitement de l'amadou
Amadou carbonisé


La Daldinie concentrique

           Image        Image        Image        Image

Ressemblant à un morceau de charbon, apparaissant surtout de l'hiver au printemps, la plupart du temps sur des branches de frêne morte, la Daldinie concentrique (Daldinia concentrica) est une espèce de champignons ascomycètes saproxylophages (décomposant le bois mort) de la famille des Xylariaceae. Une fois une braise allumée sur le champignon à l'état sec ou peu humide, elle se conserve longtemps et s'étend progressivement sur toute la surface du champignon.

Allumage par percussion :

Utilisation avec allumage d'un feu solaire :


L’écorce de bouleau

           Image        Image        Image

Contenant de la résine, elle brûle, même verte. Elle se détache en ruban du tronc, vous pouvez aussi l’obtenir en incisant légèrement l’arbre,
mais il vaut mieux vous en abstenir, car cette opération est délicate à effectuer sans abîmer le liber. N’allez pas peler tous les sujets vivants des environs,
vous en trouverez suffisamment de morts ou abattus qui vous procureront ce dont vous aurez besoin.
Cette écorce est étanche, les Indiens d’Amérique du nord en faisaient leurs canoës.
Grâce à cette qualité, le bois mort qui en est encore pourvu, sera peut-être parfaitement sec à l’intérieur, alors que sa surface est mouillée.



Le bois gras

           Image        Image        Image        Image

Le bois gras, c’est du bois saturé de résine. On récolte le bois gras exclusivement sur les arbres de la famille des résineux.
Principalement sur le Pin(sylvestre,maritime,noir d’Autriche), une souche ou une branche cassée suffit à récolter la matière en abondance.
Pour le reconnaitre le bois gras a une teinte rougeâtre/orangée translucide, elle colle au doigt et dégage une forte odeur de térébenthine.
On l’utilise en sciure avec la pyrobarre ou en allumette.

Astuce bois gras

La résine

           Image        Image        Image        Image

Là où elle est encore exploitées : présence de pots sur les troncs, vous disposerez d’allume-feux remarquables d’efficacité en enduisant de résine quelques baguettes de bois. Vous trouverez parfois, au pied des pins, des lamelles de bois appelées gémelles, elles proviennent du rafraîchissement de la saignée, saturées de résine elles s’enflamment aisément.
Toutefois, cette gemme ne peut servir de combustible unique pour cuisiner, car sa fumée donne un goût âcre et désagréable aux aliments.

• Attention, dans certaines régions les feux sont interdits toute l’année, à moins de 200 mètres d’une lisière. Totalement interdit partout en saisons sèches.



Les fibres d’écorces et le bois décomposé

          Image        Image        Image        Image        

L’écorce de divers feuillu peut-être récoltée sur des branches mortes et sèche pour être malaxé afin d’en obtenir une fibre facilement inflammable.
(tilleul, peuplier, châtaigné)

Le bois décomposé sec peut également servir et peut aussi se faire carboniser:
Bois carbonisé



Le roseau massette

           Image        Image        Image        Image

Les aigrettes de massette

Chardons, circes

          Image        Image        Image

Lorsqu’ils sont très secs, ils s’enflamment facilement et brûlent rapidement en donnant beaucoup de chaleur .


Perruque de copeaux ou hérisson

          Image          Image          Image          Image

Lorsqu’il a plu plusieurs jours, les brindilles jonchant le sol sont gorgées d’eau, le bois plus gros l’est moins profondément en fonction de son diamètre. Dans ces conditions, il vaut mieux tailler des copeaux, sans les détacher, dans le cœur d’une bûche. La perruque est plantée dans le sol, puis le feu construit au-dessus. Cette technique sert aussi par temps sec.


Epilobe

          Image

Les fruits des Epilobiums contiennent des graines munies d’une "soie" blanche très fine et cotonneuse.
En malaxant entre les doigts cette soie on obtient une bourre qui s’embrase facilement au contact des étincelles
produites par le sulfure de fer ou par une pyrobarre.


Genêts épineux

          Image          Image

Appelés aussi ajoncs, ils brûlent verts, s’enflamment facilement et dégagent une chaleur énorme. Très difficile à maîtriser et à éteindre en grande quantité : attention aux risques de propagation incontrôlable.


La bourre de peuplier

          Image          Image         Image

Nids d’oiseaux

          Image

Construits de matériaux très fins, en particulier leur intérieur, ils brûlent bien et longtemps. Bien sûr, ne prenez que les vieux nids abandonnés.


Feuilles mortes, mousse et herbre sèche

          Image          Image         Image          Image

La mousse et les herbes sèches font d’excellent nids.


Fougère
:
Image          Image          Image          Image

Sauf en période de sécheresse elles sont presque toujours humides.
Aiguilles de pin
:
          Image          Image

Mousse Dans la nature, vous en trouverez rarement de suffisamment sèches, mais vous pouvez toujours en récolter et les mettre à sécher.

Tiges de ronce
:
Image
L’extérieur de la tige est recouvert d’une couche vernissée relativement imperméable, très sèches (cassantes et de couleur grise), elles fournissent un allume-feu.
Pommes de pin
:
Image
Un bon combustible, elles s’enflamment très facilement quand elles sont sèches ; vertes, elles éclatent au feu : danger.
Ficelle de chanvre, lin, sisal, etc..
:
          Image          Image          Image

Les fibres de quasiment tous les végétaux.


Il s’agit d’une liste non exhaustive, mais des principaux allumes-feux utilisé en bushcraft, beaucoup d’autres initiateurs s’offrent à nous.


Les allume-feux artificiels

Coton carbonisé

          Image          Image          Image          Image

Le coton imbibé de vaseline

          Image

Excellent allume feu, ne craint pas trop l’humidité, s’allume facilement et brule longtemps.


Papier paraffiné ou ciré

          Image

S’obtient par trempage dans de la paraffine, de la stéarine ou de la cire fondue. Il ne craint pas l’humidité, s’enflamme toujours et brûle assez longtemps. Roulez-le en boudin serré dans lequel vous découperez des tronçons, selon vos besoins.


Les allumettes au souffre:

          Image          Image          Image

La fabrication

La chambre à air

          Image

Les cube d’alcool solidifié et allume barbecue

          Image

S’allume très bien, peut sensible à l’humidité, il dégage en revanche, l’ors de la combustion une odeur peut agréable et de la suie.

Lubrifiant,Alcool,Essence

          Image          Image          Image

Bougie

          Image

Elle brûle plus longtemps qu’une allumette, placez en un petit morceau de 3 à 4 cm de long au centre du feu sous les brindilles.
Avant que la bougie s’éteignent ou soit complètement consumée, elles auront le temps de s’enflammer, même si elles sont humides.
De plus, quand ce qui l’entoure aura pris feu, la chaleur aura augmenté et fera fondre la cire (ou la paraffine) qui s’enflammera à son tour.
Cette technique est recommandée par temps pluvieux.



La paille de fer ou laine d’acier

          Image


S’allume très facilement avec une pile de 4,5V ou 9V ou d’une loupe.


Sujet complémentaire

Papier


En boule pas trop serrée. Préférez le papier ordinaire des quotidiens au papier glacé des magazines, celui-ci brûle mal.


Cageot de fruits ou de légumes


Quand l’hiver est rigoureux, le bois peut être profondément gelé et si les pluies l’ont saturé d’eau avant les premiers froids,
il sera impossible à dégeler sans l’exposer à une chaleur vive. Pour y remédier, procurez vous quelques cageots à l’épicerie de votre quartier
(si vous êtes en groupe, n’allez pas tous à la même), disloquez-les et roulez-les en fagots.
Vous disposerez ainsi, d’une petite réserve de bois bien sec qui aidera à démarrer votre feu.
Bien entendu, ne vous chargez que de la quantité nécessaire.