Votre première nuit "bushcraft" seul : et si c'était à refaire ?

Les abris naturels, hutte, iglou, castramétation (art d’installer un camp), etc.
Répondre
Raylen
Écureuil (0-5)
Écureuil (0-5)
Messages : 20
Enregistré le : lun. 27 janv. 2020 21:44

Votre première nuit "bushcraft" seul : et si c'était à refaire ?

Message par Raylen »

Quand vous repensez à votre première nuit seul en pleine nature, votre premier bivouac en solitaire...
Qu'est-ce que vous changeriez dans la préparation ? Quelles avaient été ce qu'on pourrait qualifier "d'erreur(s) de débutant" ?

Avatar du membre
two medicine man
Écureuil (0-5)
Écureuil (0-5)
Messages : 474
Enregistré le : mar. 13 sept. 2011 17:40
Localisation : morbihan

Re: Votre première nuit "bushcraft" seul : et si c'était à refaire ?

Message par two medicine man »

Salut à tous

Le fait d’être seul !!!!!???? :boohoo:

à plus

Yorlock
Écureuil (0-5)
Écureuil (0-5)
Messages : 10
Enregistré le : jeu. 6 févr. 2020 02:39

Re: Votre première nuit "bushcraft" seul : et si c'était à refaire ?

Message par Yorlock »

Haha moi je me souviens bien 😏 c'était en 2014, je suis allé dans le bois a côté de chez moi tester mon matos, dont un super filtre a eau... Ce que je changerai, c'est l'endroit où j'ai puisé l'eau (trop près du bord) 😂 heureusement que j'ai fait ça pas loin de chez papa maman, en tout cas j'ai plus jamais utilisé ce filtre! J'avais chopé une grippe intestinale hehehe

Avatar du membre
Über L.

Apprenti boiseux Apprenti cuistot Apprenti matelot
Écureuil (0-5)
Écureuil (0-5)
Messages : 777
Enregistré le : sam. 30 nov. 2013 22:33
badges : 3
Localisation : En haut du Stellarium.

Re: Votre première nuit "bushcraft" seul : et si c'était à refaire ?

Message par Über L. »

Pour moi je campais déjà beaucoup en tente solo, avant l'orientation minimaliste et le hamac.
(ça peut être une étape pour la confiance).

J'ai vite investi dans du bon matos après 20jours de Gr hivernal en 2013.. (Le duvet c'est le plus important, avant le couteau de la mort qui tue).

A par essayer son matos en journée et peut-être avoir un coin tranquille, de confiance repéré à l'avance, il faut y aller !

Après même avec de l'expérience y'a des endroits ou on se sent bien et d'autres ou l'on sait que ça va juste être pour bivouaquer furtif ou l'on se sent pas forcement à l'aise.

Y'a des nuits ou on dort d'une traite et d'autres ou c'est les chevreuils qui aboient, d'autres ou c'est les chouette hulotte qui s'y mettent ou qu'il faut réapprovisionner le feu 3/4 fois dans la nuit par température faible..

Boulquies et bon duvet :sup:
“Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais.” Cicéron
“Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher.” Diogène

Alex gonzo
Écureuil (0-5)
Écureuil (0-5)
Messages : 1
Enregistré le : jeu. 9 avr. 2020 00:08

Re: Votre première nuit "bushcraft" seul : et si c'était à refaire ?

Message par Alex gonzo »

Salut l'équipes ,je me suis inscrit sur votre forum pour apprendre et avoir des conseils.j’ai 41 ans et je kiff la nature envie de sortir de mon quotidien et envie de bivouac en Seine marne.bien sûr avec des personnes qui on aussi la même envie de me faire voire et de me conseiller,pour ma premier ...... à très bientôt alex

Avatar du membre
Pierre
Bushcrafteur Acariâtre
Messages : 5841
Enregistré le : lun. 20 oct. 2008 20:26

Re: Votre première nuit "bushcraft" seul : et si c'était à refaire ?

Message par Pierre »

Pour ma 1ere nuit "bushcraft" qui remonte à fort longtemps, la grosse erreur a été de la passer sous la tente, ensuite cela a été tarp ou rien du tout et je trouve qu'on profite beaucoup plus.
Si tu as peur, ne le fais pas; si tu le fais, n'aie pas peur. (prov. Mongol)
Règle des 5 C : " C'est Con, mais C'est Comme Ça!"

Desman
Écureuil (0-5)
Écureuil (0-5)
Messages : 2
Enregistré le : jeu. 4 juin 2020 16:04

Re: Votre première nuit "bushcraft" seul : et si c'était à refaire ?

Message par Desman »

Ma première nuit bushcraft en solo est assez récente puisqu'elle date du mois de Mai. Je l'ai passé en montagne vers les lacs d'Ayous en vallée d'Ossau Durant ce bivouac j'ai pu profité du chant des chouettes et des aboiements des chevreuils. Je n'ai pas beaucoup dormi, pas parce que j'étais inquiet mais du fait que j'étais "excité" par cette expérience. L'erreur que j'ai pu faire est d'avoir amené trop de matériel pour la popote qui m'a chargé le sac à dos. Je compte bien réitérer cela prochainement.

Avatar du membre
SDFAM
Écureuil (0-5)
Écureuil (0-5)
Messages : 238
Enregistré le : sam. 22 févr. 2020 21:58

Re: Votre première nuit "bushcraft" seul : et si c'était à refaire ?

Message par SDFAM »

C'est pour beaucoup l'erreur qui se paye par un mal de dos
Mais cette expérience te sera des plus utile pour les autres sorties :sup:
Car ces expériences sont toujours enrichissantes :resp:
La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire :Voltaire

Avatar du membre
Tank
Écureuil (0-5)
Écureuil (0-5)
Messages : 150
Enregistré le : jeu. 13 août 2020 20:16
Localisation : Meurthe et Moselle

Re: Votre première nuit "bushcraft" seul : et si c'était à refaire ?

Message par Tank »

Ma première nuit dans la verte n'était pas "solo". C'était pendant une prépa militaire, en plein hiver. Équipé de la demi-toile de tente individuelle modèle 56, on ne nous avait rien dit encore 30 minutes avant de partir. On nous a dit "faites vos sacs pour une nuit". J'ai tout emporté, même les draps du paquetage (la gueule du sac, quand j'y repense... :lmao: ). J'ai juste oublié le poncho, alors qu'il y avait dix centimètres de neige. Arrivé sur place après 10 kms de marche, on a monté le bivouac. Duvet directement sur la neige, moi couché dessus (trempé, impossible de me mettre dedans et la galère pour le rouler le lendemain !), les pieds qui dépassaient de la tente...
Depuis, j'ai beaucoup appris ! Je savais en installant mon campement que le plus important est de bien dormir. Mais comme je n'avais pas bivouaqué depuis 30 ans lorsque je m'y suis remis, je ne savais pas que le plus dur est de se relever. À 52 ans, sur un sommier artisanal en planches, trop près du sol, avec un matelas mal adapté, j'ai mis trente minutes à me relever. Depuis, ça va mieux, mais je compte bien installer des pieds à mon sommier : c'est quand même plus facile de s'asseoir d'abord au bord du lit, quand on a la souplesse "d'un verre de lampe" comme disait ma grand-mère :moniot:
Mieux vaut prévenir que guérir

Répondre

Retourner vers « Bivouac et abris »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité