Outils coupants traditionnels

Serpette, faucille, etc..
Répondre
scallocybe
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 2
Enregistré le : mer. 1 août 2018 11:29

Outils coupants traditionnels

Message par scallocybe » mer. 1 août 2018 12:05

Bonjour à tous,

J'avais jusqu'à présent tendance à penser qu'internet et les multiples sites de vente d'outils coupants à notre disposition aboutissent à une offre tellement pléthorique qu'on se détourne de la simplicité et de la rusticité (il suffit que le truc coupe) pour aller vers toujours plus de qualités d'acier, d'équilibre et de formes de lame, etc.
Certains bushcrafteurs se sont intéressés aux outils traditionnels européens : voir la vidéo de l'Indomptable Dauphinois sur la serpe. Du coup je me disais : avant l'outil coupant à tout faire du paysan et du bûcheron européens, c'était la serpe et on s'en contentait.

Mais en fait, quand on consulte les catalogues des anciens taillandiers, on se rend compte que la diversité de l'offre a longtemps existé, avant que l'industrialisation ne mène à une standardisation des formes telle que celle de la serpe italienne qu'on trouve dans tous les magasins de bricolage actuellement. Il y avait des dizaines de formes de serpe au catalogue des anciens taillandiers. Le catalogue Experton-Rivollier (Isère) en a contenu jusqu'à 350 modèles, d'après Mariel J.-Brunhes Delamarre dans son livre "La vie agricole et pastorale dans le monde".

On peut avoir une idée de cette diversité en accédant au catalogue de la taillanderie Talabot de 1960 :
https://www.billhooks.co.uk/app/downloa ... 8FR%29.pdf
et celui de la taillanderie de Toucy (Yonne) :
http://www.fangpo1.com/Taillanderie_Toucy1.pdf

Par ailleurs, comment expliquer que la forme des outils efficaces en bushcraft soit seulement issue des régions orientales ? Et bien en fait, regardez ces outils français, qui ressemblent beaucoup aux outils orientaux type parang, bolo...

Image

Image

Image

Image

Et quelques pièces d'un collectionneur d'outils français anciens, avec le poinçon de la taillanderie :

Image

En fait l'art des outils coupants est plus universel que je l'imaginais.
Qu'en pensez-vous ?

Baptiste
Modifié en dernier par scallocybe le mer. 1 août 2018 13:49, modifié 5 fois.

Avatar du membre
Pierre
Mog-Ur
Messages : 5340
Enregistré le : lun. 20 oct. 2008 20:26

Re: Outils coupants traditionnels

Message par Pierre » mer. 1 août 2018 12:11

Par ailleurs, comment expliquer que la forme des outils efficaces en bushcraft soit seulement issue des régions orientales ?
Tout d'abord salut à toi
.
Ça, comme tu l'indiques toi même par la suite, c'est ce qu'on appelle une idée reçue liée à l'arrivée d'internet et à la mise à la mode du bushcraft.

Le paysan d'il y a 100 ou 200 ans qui faisait du bushcraft tous les jours par nécessité ne connaissait pas le parang ou le bolo, mais il était souvent capable de se forger l'outil dont il avait besoin.
Si tu as peur, ne le fais pas; si tu le fais, n'aie pas peur. (prov. Mongol)

Blizzard

Re: Outils coupants traditionnels

Message par Blizzard » mer. 1 août 2018 16:43

Bonjour Baptiste.
Partout on retrouve les mêmes formes et dimension générales pour les mêmes usages, plus ou moins influencées par les habitudes et traditions régionales ou locales. Les noms varient aussi selon le lieu, mais ils désignent souvent les mêmes outils.

Nous appelons machettes, bolos ou parangs nos sabre d'abattis, coutelas, coupe-coupes et autres autres coupe-choux. Le choses et les noms d'importation font plus prestigieux. Beaucoup, ont découvert leur usages ailleurs lors de se leurs voyage ou au cinéma alors qu'ils les ignoraient chez eux.

Pour débroussailler, on utilise aussi le croissant (trop encombrant pour le mettre dans son sac). La serpe servait surtout au plessage, à l'émondage, à l'élagage près du sol.

Il y a aussi toutes les versions guerrières d'outils domestiques, agricoles, de bûcheron, chasse et pêche, les uns s'inspirant des autres et réciproquement.

Ce sont les manuels de survie qui incitent à s'équiper d'un équipement pour la forêt tropicale. Les gens ne font que grappiller des miettes d'une fausse gloire en se croyant dans la jungle dans le bois du coin, à affronter le dahu. Quand on étudie les lots de survie des aéronefs militaires, ils correspondent aux régions qu'ils survolent.

Avatar du membre
Le Quercus
Ceinture marron en BJ
Ceinture marron en BJ
Messages : 813
Enregistré le : mar. 9 févr. 2016 00:09
Localisation : 37

Re: Outils coupants traditionnels

Message par Le Quercus » mer. 1 août 2018 18:33

Bonjour Baptiste, ton poste est très intéressant et c'est un sujet souvent débattu sur ce forum; où l'on aime les vieux outils et les belles lames, n'hésite pas à poster un petit message dans la rubrique présentation, moi c'est David :)
Au départ, tous les Plus grands Chênes étaient de petits glands ;)

Marbou
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 2
Enregistré le : mar. 30 oct. 2018 08:23

Re: Outils coupants traditionnels

Message par Marbou » mar. 30 oct. 2018 08:34

scallocybe a écrit :
mer. 1 août 2018 12:05
Bonjour à tous,

J'avais jusqu'à présent tendance à penser qu'internet et les multiples sites de vente d'outils coupants à notre disposition aboutissent à une offre tellement pléthorique qu'on se détourne de la simplicité et de la rusticité (il suffit que le truc coupe) pour aller vers toujours plus de qualités d'acier, d'équilibre et de formes de lame, etc.
Certains bushcrafteurs se sont intéressés aux outils traditionnels européens : voir la vidéo de l'Indomptable Dauphinois sur la serpe. Du coup je me disais : avant l'outil coupant à tout faire du paysan et du bûcheron européens, c'était la serpe et on s'en contentait.

Mais en fait, quand on consulte les catalogues des anciens taillandiers, on se rend compte que la diversité de l'offre a longtemps existé, avant que l'industrialisation ne mène à une standardisation des formes telle que celle de la serpe italienne qu'on trouve dans tous les magasins de bricolage actuellement. Il y avait des dizaines de formes de serpe au catalogue des anciens taillandiers. Le catalogue Experton-Rivollier (Isère) en a contenu jusqu'à 350 modèles, d'après Mariel J.-Brunhes Delamarre dans son livre "La vie agricole et pastorale dans le monde".

On peut avoir une idée de cette diversité en accédant au catalogue de la taillanderie Talabot de 1960 :
https://www.billhooks.co.uk/app/downloa ... 8FR%29.pdf
et celui de la taillanderie de Toucy (Yonne) :
http://www.fangpo1.com/Taillanderie_Toucy1.pdf

Par ailleurs, comment expliquer que la forme des outils efficaces en bushcraft soit seulement issue des régions orientales ? Et bien en fait, regardez ces outils français, qui ressemblent beaucoup aux outils orientaux type parang, bolo...

Image

Image

Image

Image

Et quelques pièces d'un collectionneur d'outils français anciens, avec le poinçon de la taillanderie :

Image

En fait l'art des outils coupants est plus universel que je l'imaginais.
Qu'en pensez-vous ?

Baptiste
Merci pour ces infos vraiment intéressantes.

Répondre

Retourner vers « Serpe et Faux »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité