Aide au choix camp/bushcraft pour mer/montagne

Discussions Techniques ...
loic35
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 155
Enregistré le : mer. 24 oct. 2012 21:13

Re: Aide au choix camp/bushcraft pour mer/montagne

Message par loic35 » mer. 24 juil. 2013 14:15

Pour le tournage sur bois , j'ai eu le même mauvaise expérience ...




Bon si la pelle te plait pas , prend une barre a mine affûter :vik2: ;)

Neils
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 23
Enregistré le : mar. 23 juil. 2013 11:47
Localisation : St vincent de Tyrosse

Re: Aide au choix camp/bushcraft pour mer/montagne

Message par Neils » mer. 24 juil. 2013 18:46

hrr hrr

J'ai une vieille plane en Hss , j'vais la modifier pour m'en faire une lame xD

loic35
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 155
Enregistré le : mer. 24 oct. 2012 21:13

Re: Aide au choix camp/bushcraft pour mer/montagne

Message par loic35 » mer. 24 juil. 2013 19:03

bonne idée la plane , a tu penser a la feuille de boucher en inox ?

Neils
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 23
Enregistré le : mar. 23 juil. 2013 11:47
Localisation : St vincent de Tyrosse

Re: Aide au choix camp/bushcraft pour mer/montagne

Message par Neils » mer. 24 juil. 2013 20:40

j'en ai pas sous la main ... mais pkoi pas :mrgreen:

loic35
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 155
Enregistré le : mer. 24 oct. 2012 21:13

Re: Aide au choix camp/bushcraft pour mer/montagne

Message par loic35 » mer. 24 juil. 2013 21:00

Fait un tour en brocante , tu en trouve a 2 ou 3 euro ;)

christobal
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 224
Enregistré le : lun. 24 nov. 2008 20:11

Re: Aide au choix camp/bushcraft pour mer/montagne

Message par christobal » mer. 24 juil. 2013 21:33

Neils a écrit :J'ai une vieille plane en Hss , j'vais la modifier pour m'en faire une lame xD
C'est louable de vouloir essayer de bricoler mais quand sera t-il du résultat et on est bien loin de l'idée de départ . ;)

A savoir :
Neils a écrit :Bref un couteau de camp/bushcraft très costaud et qui resiste bien à l'oxydation avec un tranchant efficace .

Neils
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 23
Enregistré le : mar. 23 juil. 2013 11:47
Localisation : St vincent de Tyrosse

Re: Aide au choix camp/bushcraft pour mer/montagne

Message par Neils » mer. 24 juil. 2013 22:19

C'est forgeant qu'on devient forgeron ... ça tombe plutôt bien , mais le couteau je pense l'avoir trouvé et rien ne presse , qd à transformer une plane c'est plus pour s'amuser ...

L'appelation acier rapide (AR), ou ARS pour « acier rapide supérieur », désigne les aciers outils ayant la capacité de conserver leur trempe à haute température. Ils sont notamment employés pour la découpe à haute vitesse (foret, …), d'où le terme « rapide », que l'on retrouve dans la désignation en anglais : high speed steel, abrégé HSS.
Les aciers rapides sont généralement utilisés pour leurs propriétés de dureté élevées (> 60 HRC) et leur niveau de résilience acceptable (propriété de résistance au choc). Ils présentent en général une forte résistance à l'usure du fait de leur fort alliage et de la présence significative d'éléments producteurs de carbures durs tels que le tungstène et le vanadium.


par contre pour éviter de le bleuir j'vais devoir le faire à la meule eau ... et y en a pour des heures :johann:


Au moment ou j'écris ces lignes , je constate qu'il y a un artisan coutelier installé ds mon village et qui fabrique de jolis pièces ... je le connaissais en tant qu'affuteur ds son local des halles de Dax mais je ne savais qu'il forgeait des lames à son domicile .

Je l'ai pas eu encore au tel je retenterais demain ... le sur_mesure y a rien de tel et c'est juste à côté donc ... :sup:

Blizzard

Re: Aide au choix camp/bushcraft pour mer/montagne

Message par Blizzard » jeu. 25 juil. 2013 09:29

Le sur mesures c'est juste avoir l'eau du bain à la température qui nous convient avec ce que nous y mettons.

Pour beaucoup de choses ce n'est que redécouvrir l'eau tiède et croire qu'on l'a inventée. Faire faire « son » couteau c'est en optimiser les formes, les matériaux et les dimensions pour des usages personnels qui nous semblent nécessaires en oubliant parfois sa fonction première : couper. Nous voulons sortir des standards commerciaux, pourtant à l'usage nous retombons dans 90 % des cas dans les emplois usuels qu'on attend de cet objet.

« Le » couteau n'existe pas en tant qu'objet définitif, sauf bien sûr comme lame emmanchée, il n'y a que des noms qui devinrent des archétypes après une heure de gloire conférant parfois à la légende comme le « Bowie », universellement copié depuis et dans toutes les dimensions à tel point qu'il est devenu une antonomase.

Voici la liste que tu m'as demandée.

Liste de couteaux, non exhaustive :
— à agrumes ;
— à beurre ;
— à dépouiller ;
— à désosser ;
— à éplucher dit « économe » ;
— à filets (pour le poisson) ;
— à fromage ;
— à fruits (ou à dessert) ;
— à huîtres ;
— à jambon ;
— à la d’Estaing ;
— à lancer ;
— à ouverture automatique ;
— à pain ;
— à papier peint ;
— à parer (sellerie) ;
— à pied ou demi-lune (sellerie) ;
— à plume (ne sert plus depuis l’invention de la plume métallique et du stylo à bille) ;
— à surgelés ;
— à trancher ;
— de chasse ;
— de camp ;
— de plongée ;
— de poche, pliant, à une ou plusieurs pièces ;
— de table ;
— de tranchée ;
— de traite ;
— de combat ;
— d’office ;
— ulu ;
— etc.

Avec toutes leurs variantes de styles, de formes, de couleurs selon les modes.

Toutes ces spécialisations nous les demandons parfois à un seul, c’est pourquoi nous devons rester logique dans notre choix en privilégiant l’activité principale.

Entre le projet que l'on a et sa réalisation, il s'écoule parfois des années de réflexions et d'étude pour s'assurer de sa pertinence, vérifier qu'un autre ne fait pas la même chose et comment. Souvent des gens de terrain ont la même approche simultanée. Cependant, l'idée première est d'avoir un couteau bien à soi, que personne d'autre n'a. Le tout est de savoir s'il piquera leurs yeux par son esthétique, sa fonctionnalité ou les deux ? À cet égard, il faut savoir faire fi du qu'en-dira-t-on ? Comme tous les enfants, ce sera le plus beau du monde pour ses parents, même s'il est moche, notion très suggestive.
Si c'est le même coutelier auquel je pense et qui exerce près de Dax, il fait de très belles réalisations. Je crois qu'il est tourné vers les « coureurs des bois ».

Neils
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 23
Enregistré le : mar. 23 juil. 2013 11:47
Localisation : St vincent de Tyrosse

Re: Aide au choix camp/bushcraft pour mer/montagne

Message par Neils » jeu. 25 juil. 2013 10:37

Blizzard a écrit :
Faire faire « son » couteau c'est en optimiser les formes, les matériaux et les dimensions pour des usages personnels qui nous semblent nécessaires en oubliant parfois sa fonction première : couper.

Sauf que tu oublies un détail , le long terme .
On peut très bien batonner avec un pliant mais sur le long terme il va s'abimer bcp plus vite
On peut très bien utiliser un couteau à fromage pour tailler du bois mais son tranchant va s'abimer rapidement .
Etc ...

L'optimisation est une forme de confort , gage d'efficacité à court/moyen et long terme .
Et accessoirement ns faire économiser pas mal de fric :hehe:



Nous voulons sortir des standards commerciaux, pourtant à l'usage nous retombons dans 90 % des cas dans les emplois usuels qu'on attend de cet objet.

Je plussoie , c'est tout à fait exact .
Seul bémol dans mon cas , l'environnement ... une utilisation fréquente dans de l'eau de mer et une exposition quotidienne à un environnement agressif " l'oxydation passive dut à l'air salin " vont définir un autre paramètre , autre que l'utilisation .
L'environnement .





Cependant, l'idée première est d'avoir un couteau bien à soi, que personne d'autre n'a.

Pas vraiment , l'idée première , pour ma part ' serait de définir un cahier des charges précis pour " optimiser " le résultat et en être totalement satisfait de ce fait .

Le tout est de savoir s'il piquera leurs yeux par son esthétique, sa fonctionnalité ou les deux ? À cet égard, il faut savoir faire fi du qu'en dira t-on ? Comme tous les enfants, ce sera le plus beau du monde pour ses parents, même s'il est moche, notion très suggestive.

Se baser sur l'esthétique est une gageure , si on en a une utilité fréquente ... dans le cas d'une exposition en vitrine ou d'un couteau qui sort rarement , c'est justifiable amha .

Si c'est le même coutelier auquel je pense et qui exerce près de Dax, il fait de très belles réalisations. Je crois qu'il est tourné vers les « coureurs des bois ».
Il s'agit de Camou Gerald , dit " Arkin " , on atelier d'affutage se trouve dans les halles de Dax et il réside à St Vincent de Tyrosse .

Je vais essayer de le contacter encore ce jour ... je vous en dirais plus .


Autrement mon choix s'est arrêté sur une lame " commerciale " de ce type :

Total length: 280 mm (11")
Blade length: 160 mm (6.3")
Blade thickness: 6 mm (0.24")
Tang: Almost full tang, tang visible at handle end
Weight (knife): 305 g (12 oz)
Steel: Lam. VG10
Blade hardness: 59 HRC


modèle A1 Fallkniven .

Avatar du membre
Pierre
Mog-Ur
Messages : 5336
Enregistré le : lun. 20 oct. 2008 20:26

Re: Aide au choix camp/bushcraft pour mer/montagne

Message par Pierre » jeu. 25 juil. 2013 11:18

modèle A1 Fallkniven .
De ce couteau le grand Oh Cong disait:
Sinon, la poignee en resiprene C, ca se decoupe en trois secondes au cutter, et en dessous, on trouve des traces de rouille, ca le resitruc ne colle pas au metal. Par contre il m'a fallu plusieurs heures mechanisees pour en faire une vrai lame, de cette bouse.
Donc peut être pas le mieux en bord de mer.

Je me répète mais ton premier choix, le ESEE 5 est certainement le meilleur.
Si tu as peur, ne le fais pas; si tu le fais, n'aie pas peur. (prov. Mongol)

Répondre

Retourner vers « Techniques d'Utilisateurs »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité