Premiere sortie Bushcraft (Orne)

Sorties en forêts, bivouac et autres aventures
Avatar du membre
Baronrage
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 16
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 20:55

Premiere sortie Bushcraft (Orne)

Message par Baronrage » jeu. 2 nov. 2017 00:03

Bonjour à tous,

Voici un petit compte rendu de ma seule et unique sortie Bushcraft avec un pote, en juillet 2017, dans l'orne.

Unique donc, mais j'ai eu l'occasion de faire pas mal de bivouacs lors de rando velo ou de Fêtes médiévales. Dont certains vraiment vraiment Roots comme 4 jours de pluie torrentielle non stop sous un barnum et dans la boue, ou une nuit de tempête avec des vents de plus de 100km/h avec pour seul équipement un tissu servant de tarp improvisé, heureusement a peu près étanche, et mon duvet. J'en ai pas mal des petites aventures comme ça, je vous raconterai à l'occaz, même si c'est pas trop le thème ;)

Tout ça pour dire qu'avec un peu d’équipement, et des conditions correctes malgré pas mal de pluie le premier jour, c’était plus une ballade de santé qu'un trip survivaliste.

Donc nous sommes partis avec mon pote, après avoir laissé la voiture en bord de forêt, pour une petite rando, de 7/8 km, jusqu'à un endroit que j'avais repéré sur google map en forêt de Bellème.

Arrivé dans la zone, nous avons cherché un endroit pour faire le camp, à l'abris des promeneurs éventuels, ce qui nous a encore pris une grosse heure. Pas facile de trouver un endroit qui rassemble toutes les conditions; Espace dégagé, bois mort, eau pas loin, a l'abris des regards.

Nous avons fini par trouver ce coin, juste en surplomb d'un étang. Chouette endroit.
20170701_184843.jpg

Maintenant, c’était l'heure de monter le camp, on était déjà en milieu d'après midi et j'avais envie de me faire un coin un peu sympa,

Mon pote est resté beaucoup plus soft et a monté son hamac + tarp assez rapidement. Il s'est choisi un coin juste en surplomb de l'étang, avec une vue imprenable de son hamac.
20170701_173531.jpg

De mon coté, je suis allé courir les environs pour ramasser pas mal de bois mort pour me faire un lit à l'abris de l'humidité, le sol était détrempé, et j'ai fait mon lit, au sens propre.
20170701_173516.jpg

J'ai ensuite monté mon tarp decath, acheté il y a quelques années pour remplacer une tente dans mes sacoches lors de mes rando vélo. pour m'abriter de 2 cotés, d'ou venaient les vents dominants, même si le vent était très faible.
20170701_175603.jpg

Après ça, comme je n'avais pas de tapis de sol, j'ai coupé quelques fougères qui poussaient à foison juste à coté pour m'en faire un.
20170701_184451.jpg

j'en ai aussi profité pour faire un pare-feu et un foyer sous le bord du tarp et y stocker du bois à sécher. l'idée étant de faire un petit feu, bien à l'abris de la pluie, qui me permettrai de cuisiner et manger assis sur mon lit, et me servirait de chauffage la nuit tombée. Aucun risque que quoi que se soit prenne feu, tout étant détrempé.
20170701_191616.jpg

Après l'ajout d'une paroi de branchages et d'une couverture de survie sur mon matelas improvisé, mon nid douillet était enfin complet.
20170701_195651.jpg

L'heure des réjouissances approchant à grand pas, j'ai allumé le feu avec un firesteel et des écorces de bouleau trouvées sur le chemin. J'ai aussi un briquet médiéval à silex avec moi, mais il n'y a pas à dire, le Firesteel c'est quand même beaucoup plus efficace. c'etait ma première utilisation, c'est adopté.
20170701_202342.jpg

Pas besoin d'un gros feu, j'ai fait un petit feu en étoile, de la taille d'un brûleur de gazinière. c'est super économe en bois, il y a juste a rapprocher les bûches vers le centre de temps en temps pour le faire repartir. Je suis allé chercher de l'eau dans l'étang, hum, bien stagnante quand même, assez verte avec pas mal de petites bestioles. Je l'ai pré-filtrée avec une paille, et je l'ai mise à bouillir dans la popote.
20170701_204002.jpg

Vient ensuite la cuisine, au menu, Riz et lentilles, agrémentés de morceaux de saucisson et de fromage, huile d'olive, sel / poivre. et un extra pour aujourd'hui, on a trouvé quelques bolets sur le chemin, je les ai fait revenir à coté pour agrémenter l'ordinaire.
20170701_214614.jpg

C'est prêt, à table, c'est l'heure de la dégustation. Bon en fait, rien de transcendant, mon riz aux lentilles il n'est pas extra, mais par contre c'est hyper nourrissant, et j'avais une faim de loup. Les bolets, c’était beaucoup mieux, mais dans le lot, il y en avait un qui avait un gout différent, moins bon. Même si visuellement ils étaient similaires. j'ai préféré ne pas terminer pour éviter une mauvaise surprise.
20170701_221917.jpg

Après quelques heures de discussions au coin du feu, et une petite ballade nocturne, l'heure du coucher à sonnée. hop, je me glisse dans mon drap de soie et mon duvet, je m'installe, et j'essaye de m'endormir.
j'ai mis pas mal de temps à trouver une position confortable, le lit de fougère que j'avais fait étant très fin, je sentais les aspérités du sommier de branches. ça m'a permis d'entendre quelques animaux passer tout près, chevreuil je pense, peut être aussi un renard. J'avais mis une branche pour fermer l'entrée de mon abris, pas envie de me faire réveiller en sentant le groin d'un sanglier sur la joue !
20170701_224256.jpg

J'ai fini pas trouver le sommeil, et j'ai bien dormi, j'ai eu très chaud sous mon duvet, du coup je l'ai laissé ouvert, le feu sous le tarp et le réflecteur ont fait leur office, je sentais vraiment la chaleur, même si il était minuscule et que je ne l'alimentais pas régulièrement. Mon pote de son coté à eu vraiment froid. Malgrès un bon duvet, il a fait l'erreur de ne pas mettre quelque chose entre son duvet et son hamac, couverture de survie ou tapis de sol.

Réveil et petit déjeuner avec le lever du soleil, magnifique au bord de l’étang.
20170701_215313.jpg

Bon, il est temps de plier les gaule et de ranger tout ça. Bien sûr, on ne laisse aucun detritus sur place ET on efface au maximum les traçes de notres passage pour redonner à ce lieu tout le naturel qu'il avait avant notre arrivée.
20170702_092427.jpg

Pour résumer, c’était une très bonne première expérience, et ça m'a permis de voir ce qui était utile ou pas dans mon sac pour les prochaines fois, et ce qu'il pouvait me manquer, au moins pour ce type de sortie et d'environnement. Voici ce que j'ai utilisé ou non, et ce qui m'a manqué.

L'indispensable :
  • Le tarp
  • le firesteel (ou autre moyen d'allumer un feu)
  • le duvet
  • Le couteau pliant
  • La popote
  • Le sac poubelle, on fait mille choses avec, dans mon cas, un tapis de sol au sec, et protéger le sac sous la pluie.
  • Un peu de ficelle ou Paracorde
  • la lampe frontale
  • La couverture de survie
  • Une carte et une boussole, c'est très facile de se perdre en foret
  • Un téléphone avec gps, quand on se perd même avec la boussole ;)
  • A manger, j'ai privilégié le sec, pas lourd ni encombrant, riz, lentilles, fromage, saucisson, et des bananes séchées pour l’énergie. Ca à le merite de se conserver, et on peut en laisser une partie
  • De l'eau, ça parait évident, mais il faut en emporter en quantité suffisante si on n'est pas certain de trouver de l'eau de bonne qualité sur place. J'avais pris 2 litres, et ça a été juste, j'ai été obligé de me rationner, l'eau de l'etang etant quand même bien stagnante, je l'ai utilisée pour la cuisine, mais basta
L'utile :
  • Un couteau à lame fixe. j'ai un Mora, mais le pliant aurait suffit dans ce cas ou je n'ai pas fait de construction lourde. Il y a toujours moyen de casser une branche à la bonne longueur en la coinçant entre 2 troncs.
  • Le drap sac, j'en ai un en soie, c'est confortable, ça ajoute quelques degrés, et ça permet de ne pas pourrir son sac de couchage.
  • Les épices, Huile, sel, poivre, sucre, café, ça améliore grandement l'ordinaire.
Un poncho, j'avais un poncho de base, genre sac poubelle transparent pour touriste asiatique, mais je ne l'ai pas sorti car ma veste suffisait la pluie n'ayant pas été si forte que ça, et sur place, j'étais à l'abri sous le tarp.

Voila, fin du compte rendu de cette première sortie, j'espère en refaire d'autres prochainement dans le sud, mais ce sera probablement en solitaire, je ne connais pas encore beaucoup de monde dans ma nouvelle région.

Avatar du membre
Le Quercus
Ceinture marron en BJ
Ceinture marron en BJ
Messages : 786
Enregistré le : mar. 9 févr. 2016 00:09
Localisation : 37

Re: Premiere sortie Bushcraft (Orne)

Message par Le Quercus » jeu. 2 nov. 2017 06:40

Voila une très bon résumé pour une super petite sortie avec bivouac, félicitation :)
Au départ, tous les Plus grands Chênes étaient de petits glands ;)

Avatar du membre
Pierre
Mog-Ur
Messages : 5285
Enregistré le : lun. 20 oct. 2008 20:26

Re: Premiere sortie Bushcraft (Orne)

Message par Pierre » jeu. 2 nov. 2017 07:45

Eh bé, pour un coup d'essai, c'est un coup de maître. :yup:
Oui en hamac il faut obligatoirement un isolant, sinon on en a froid, même en été.

Merci pour ce retour.
Si tu as peur, ne le fais pas; si tu le fais, n'aie pas peur. (prov. Mongol)

Avatar du membre
Pierre
Mog-Ur
Messages : 5285
Enregistré le : lun. 20 oct. 2008 20:26

Re: Premiere sortie Bushcraft (Orne)

Message par Pierre » jeu. 2 nov. 2017 09:07

J''aime beaucoup l'analyse du matériel, je rajouterai juste un tapis de sol dans les indispensables, pour moi ça l'est.

Ton compte-rendu montre que l'on peut passer un bon moment avec un matériel bien pensé et un peu de savoir faire.
Si tu as peur, ne le fais pas; si tu le fais, n'aie pas peur. (prov. Mongol)

Blizzard

Re: Premiere sortie Bushcraft (Orne)

Message par Blizzard » jeu. 2 nov. 2017 09:11

Le bon sens guida cette sortie. Bravo !
Pas besoin d'un brasier infernal pour cuisiner, se chauffer et s'éclairer au bivouac.
Le bois de glanage suffit le plus souvent, donc les outils lourds ne sont utiles que pour établir un camp semi-durable ou durable.

L'eau étant lourde et encombrante, il vaut mieux l'éviter pour la cuisson des repas, si on ne peut se réapprovisionner. Bien que plus pesants cuits, riz, pâtes, vesces (lentilles) et légumineuses (haricots en grain, pois), sont préférables déjà préparés, il suffit de les réchauffer. Certes, leur transport, sans les répandre dans les bagages, présente quelques difficultés, cependant faciles à résoudre.
Besoin en eau.jpg
Hors cuisines et ablutions.

Tant que ce n'est pas de la ficelle à gâteau, n'importe laquelle assez solide fait l'affaire.
On peut même s'en passer en en fabriquant, si on en a le temps, avec des écorces, des tiges de lierre ou des lianes.

Pour le couteau, bien définir à quoi il sert ou servira.

Nos technologies modernes, nous éloignent de la rusticité souhaitée, même s'il ne faut pas rejeter les avantages du progrès. Il faut toutefois garder à l'esprit que nombres d'accessoires ont besoin d'énergie (épuisable) pour fonctionner. Sur la longue durée sans ravitaillement, ils deviennent inutilisables, à moins de les détourner pour d'autres choses.

Le sac poubelle peut servir de paillasse empli de végétaux souple, avec l'avantage de les maintenir en place.

Gare aux moustiques l'été, près d'eaux calmes (étang, mare), la fumée du feu les maintient assez éloignés.

Les animaux sauvages, même s'ils viennent à proximité, fuient l'homme et le feu, ils les sentent de loin. En revanche, ils sont attirés par la nourriture.

Voir Bivouaquer et Catramétation dans l'Index alphabétique du forum.

Avatar du membre
Baronrage
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 16
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 20:55

Re: Premiere sortie Bushcraft (Orne)

Message par Baronrage » jeu. 2 nov. 2017 12:26

Merci pour votre retour, ça fait plaisir.

@Le Quercus, Merci :)

@Pierre, dans l'indispensable, j'ai mis uniquement le matériel que j'avais sur moi et que j'ai trouvé très utile. pas ce que je n'avais pas.
Pour le tapis de sol, 100% d'accord avec toi, j'en ai pris un depuis, j'avais un auto gonflant, mais c'est pas mal encombrant, et ça n'isole pas très bien du froid, je ne l'avais pas pris.
je me suis rabattu sur un mousse pliable type armée anglaise. ça prend de la place aussi, mais ça a l'avantage de se configurer un peu comme on veut, servir de siège, etc...
J'ai aussi investi dans un réchaud bois / alcool qui me servira en cas de climat plus sec, si je ne peux pas faire de feu, surtout dans le sud. (Solo Stove pour info)

@Patrick, Merci.
Pour cette première sortie, j'ai concentré mon temps et mes efforts sur le camp, mais que du petit diamètre pour le bois, donc je n'ai pas eu besoin d'outils particuliers.
Je pense que pour ma prochaine sortie, j'en ferai un plus simple, sans le lit mais avec un tapis de sol, ce qui me donnera du temps pour faire un peu de wood crafting leger, par contre, je ne suis pas équipé, il me faudra au moins un couteau croche, ou une gouge si je veux me faire une cuillère. Je devrai pouvoir trouver ça en brocante assez facilement.

A améliorer aussi, un système d'accroche pour ma popote, là je l'ai posée sur 2 bûches, mais c’était tout sauf stable, je la bricolerai pour faire une anse en fil de fer et je ferai un trépied.

Pour l'eau, ton tableau me semble assez confortable pour un minimum, mais il vaut mieux prévoir large que trop serré.
Dans mon cas, 12-15 bornes de randonnées, quelques heures de travail assez intense pour chercher tout le bois mort pour le camp, sur 24 heures, 2,5 à 3 litres d'eau aurait été bien. Mais il est vrai que je n'étais pas sous un soleil accablant ;)

Concernant l'électronique, complètement d'accord avec toi, tant qu'on peut éviter, c'est bien. Je suis utilisateur de cigarette électronique, ça m'a permis d’arrêter de fumer il y a quelques années. Donc j'ai fait en sorte que toute mon Electronique embarquée tourne autour du même type de batteries (18650 dans mon cas). La cigarette et la frontale, avec la possibilité de recharger mon téléphone avec. Quelques batteries de rechange au cas ou. Si je devais rester assez longtemps en autonomie, j'investirai dans un chargeur solaire.

Pour les moustiques, étrangement, il y en avait très peu, peut être une température trop basse. Par contre cette fôret est infestée de tiques, mon pote s'en est choppé au moins 4 et moi une. C'est la plaie les tiques. Je n'ai pas parlé des premiers soins, mais on avait le nécessaire, dont une pince a tiques.

Pour le reste, pas de commentaires, c'est très judicieux.


Au plaisir,
Régis

Avatar du membre
Ub3r-L
Ceinture orange en BJ
Ceinture orange en BJ
Messages : 357
Enregistré le : sam. 30 nov. 2013 22:33
Localisation : En haut du Stellarium.
Contact :

Re: Premiere sortie Bushcraft (Orne)

Message par Ub3r-L » jeu. 2 nov. 2017 17:54

Salut, rien de plus plaisant que la découverte d'un nouveau lieu pour pratiquer son bushcraft, je fais aussi du google map en recherchant des points d'eau en forêt. Une fois, seulement, je suis tombé sur un étang de pécheur privé entouré de barbelé et ça on le voit pas sur google map ...

Belle sortie et merci pour ce partage.
“Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais.” Cicéron
“Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher.” Diogène

Avatar du membre
Baronrage
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 16
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 20:55

Re: Premiere sortie Bushcraft (Orne)

Message par Baronrage » jeu. 2 nov. 2017 18:43

@Ub3r-L, merci a toi.

En fait, je me suis rendu compte plus tard que le terrain était privé, en retournant plus tard pour une simple ballade, j'ai rencontré le propriétaire qui m'a dit que j’étais chez lui. Mais rien ne laissait penser que j'avais quitté la forêt domaniale pour une partie privée.

Depuis je regarde là dessus, c'est très utile ^^
https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/forets-publiques
Je cherchais un document comme ça depuis pas mal de temps, je ne l'avais pas trouvé avant.

Blizzard

Re: Premiere sortie Bushcraft (Orne)

Message par Blizzard » jeu. 2 nov. 2017 20:20

Tu fais une confusion entre un matelas de bivouac et un tapis de sol.
Tente 4.jpg
Le tapis de sol est une pièce textile enduite, autrefois de caoutchouc, désormais de plastique souple plus ou moins épais, à l'instar des bâches.
Pour la stabilité de la popote sur le feu, soit tu t'encombres de deux barres à feu, soit tu plantes trois ou quatre piquets de tentes dont les extrémités supérieures seront au même niveau, sur un espace inférieur au diamètre de la gamelle. Ils constitueront des pieds restant à demeure jusqu'à la fin du bivouac. Bien sûr, il faut les prendre en métal. Sur le même principe tu peux te fabriquer un réchaud à alcool, en les plantant autour d'une petite boîte métallique : pâté en conserve ou coupelle de crème Montblanc®. Il faut laisser un espace entre le bord de la boîte et le fond de la popote.
N. B. Ces petites boîtes remplacent les embases de mâts avec la même efficacité.

Avatar du membre
flexo
Ceinture bleue en BJ
Ceinture bleue en BJ
Messages : 3618
Enregistré le : lun. 8 déc. 2008 17:16
Localisation : touraine

Re: Premiere sortie Bushcraft (Orne)

Message par flexo » jeu. 2 nov. 2017 21:00

alors ça c'est de la sortie et du compte rendu, bravo pour les deux! :sup: :clap:

c'est quoi comme pliant?
C'est pas parceque c'est pire ailleurs que c'est mieux chez nous!
:flexo:

"si on enfermait les cons dans des placards, il resterait pas grand monde pour fermer les portes!"
Didier Super

Répondre

Retourner vers « Vos Sorties »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité