ALLUME-FEUX

Naturels et artificiels
Nihil cogito
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 147
Enregistré le : ven. 7 sept. 2018 14:16

ALLUME-FEUX

Message par Nihil cogito » mar. 27 juil. 2010 17:55

(Tiré de mon livre Feux et cuisines de camp — Dépôt légal 1990 — ISBN 2-85443-183-9)
ALLUME-FEUX
Ils aident à démarrer un feu.

1. NATUREL
Pommes de pin
Elles s’enflamment très facilement quand elles sont sèches ; vertes, elles éclatent à au feu : danger.

Écorce de bouleau
Contenant de la résine, elle brûle, même verte. Elle se détache en ruban du tronc , vous pouvez aussi l’obtenir en incisant légèrement l’arbre, mais il vaut mieux vous en abstenir, car cette opération est délicate à effectuer sans abîmer le liber. N’allez pas peler tous les sujets vivants des environs, vous en trouverez suffisamment de morts ou abattus qui vous procureront ce dont vous aurez besoin. Cette écorce est étanche, les indiens d’Amérique du nord en faisaient leurs canoës, de ce fait le bois mort qui en est encore pourvu, sera peut-être parfaitement sec à l’intérieur, alors que sa surface est mouillée.

Chardons, circes
Lorsqu’ils sont très secs, ils s’enflamment facilement et brûlent assez longtemps en donnant beaucoup de chaleur.

Tiges de ronce
L’extérieur de la tige est recouverte d’une couche vernissée relativement imperméable, très sèches (cassantes et de couleur grise), elles fournissent un excellent allume-feu.

Perruque de copeaux ou hérisson
Lorsqu’il a plu plusieurs jours, les brindilles jonchant le sol sont gorgées d’eau, le bois plus gros l’est moins profondément en fonction de son diamètre. Dans ces conditions, il vaut mieux tailler des copeaux, sans les détacher, dans le cœur d’une bûche. La perruque est plantée dans le sol, puis le feu construit au-dessus. Cette technique sert aussi par temps sec.
Perruque de copeaux.jpg
Amadou
Il s’obtient en faisant sécher la chair de certains champignons parasites qui poussent sur les troncs, tels que : le polypore du bouleau (piptoporus betulinus) ou le polypore de couleurs variées (trametes versicolor). Réduisez en poudre après dessiccation.

La moelle de sureau bien sèche, des chiffons déchiquetés en menus morceaux, l’épi destructuré des massettes (typha latifolia), font aussi bien l’affaire.

Résine
Là où elle est encore exploitées : présence de pots sur les troncs, vous disposerez d’allume-feux remarquables d’efficacité en enduisant de résine quelques baguettes de bois. Vous trouverez parfois, au pied des pins, des lamelles de bois appelées gémelles, elles proviennent du rafraîchissement de la saignée (quand elles ne sont pas faites à l’acide), saturées de résine elles s’enflamment aisément.
Dans les pinèdes de Gascogne, le gemmage déclina peu à peu après les années 1960, pour complètement disparaître en 1990.

Toutefois, cette gemme ne peut servir de combustible unique pour cuisiner, car sa fumée donne un goût âcre et désagréable aux aliments.

Attention, dans ces régions les feux sont interdits toute l’année, à moins de 200 m d’une lisière.

Mousses
Dans la nature, vous en trouverez rarement de suffisamment sèches, mais vous pouvez toujours en récolter et les mettre à sécher.

Genêts épineux
Appelés aussi ajoncs, ils brûlent verts, s’enflamment facilement et dégagent une chaleur énorme. Très difficile à maîtriser et à éteindre en grande quantité : attention aux risques de propagation incontrôlable.

Feuilles mortes
Voir le chapitre traitant des combustibles.

Nids d’oiseaux
Construits de matériaux très fins, en particulier leur intérieur, ils brûlent bien et longtemps. Bien sûr, ne prenez que les vieux nids abandonnés.

Autres
La plupart font partie de notre quotidien, mais s’ils ne passent pas inaperçus, ils terminent toujours à la poubelle : bois d’allumettes usagés, coquilles de noix ou de pistaches, enveloppes ligneuses des cacahuètes, etc. Dans l’éventualité d’un séjour en plein air, pensez à les collecter.

2. ARTIFICIEL
Bougie
Elle brûle plus longtemps qu’une allumette, placez en un petit morceau de 3 à 4 cm de long au centre du feu sous les brindilles. Avant que la bougie s’éteignent ou soit complètement consumée, elles auront le temps de s’enflammer, même si elles sont humides. De plus, quand ce qui l’entoure aura pris feu, la chaleur aura augmenté et fera fondre la cire (ou la paraffine) qui s’enflammera à son tour. Cette technique est recommandée par temps pluvieux.

Papier
En boule pas trop serrée. Préférez le papier ordinaire des quotidiens au papier glacé des magazines, celui-ci brûle mal.

Papier paraffiné ou ciré
S’obtient par trempage dans de la paraffine, de la stéarine ou de la cire fondue. Il ne craint pas l’humidité, s’enflamme toujours et brûle assez longtemps. Roulez-le en boudin serré dans lequel vous découperez des tronçons, selon vos besoins.

Carton paraffiné
Gardez vos cartons vides de lait ou de jus de fruits (cf. illustr. p. 000). Ils ne vous obligeront pas à vous livrer à des manipulations délicates comme ci-dessus, car ils sont déjà paraffinés afin d’assurer leur étanchéité aux liquides qu’ils contenaient. Aplatis puis roulés en boudins, ils s’utilisent comme le précédent.

Cageot de fruits ou de légumes
Quand l’hiver est rigoureux, le bois peut être profondément gelé et si les pluies l’ont saturé d’eau avant les premiers froids, il sera impossible à dégeler sans l’exposer à une chaleur vive. Pour y remédier, procurez vous quelques cageots à l’épicerie de votre quartier (si vous êtes en groupe, n’allez pas tous à la même), disloquez-les et roulez-les en fagots. Vous disposerez ainsi, d’une petite réserve de bois bien sec qui aidera à démarrer votre feu. Bien entendu, ne vous chargez que de la quantité nécessaire.
Modifié en dernier par Nihil cogito le ven. 14 sept. 2018 12:23, modifié 6 fois.

Avatar du membre
marco gyver
Ceinture verte en BJ
Ceinture verte en BJ
Messages : 4247
Enregistré le : dim. 11 janv. 2009 21:16
Localisation : finistére
Contact :

Re: ALLUME-FEUX

Message par marco gyver » mar. 27 juil. 2010 21:04

Carton paraffiné
Gardez vos cartons vides de lait ou de jus de fruits. Ils ne vous obligeront pas à vous livrer à des manipulations délicates comme ci-dessus, car ils sont déjà paraffinés afin d’assurer leur étanchéité aux liquides qu’ils contenaient. Aplatis puis roulés en boudins, ils s’utilisent comme le précédent.
T'est sur de ton info????? je vient de travailler cinq ans avec T*tr* P*k, sur des conserve de légumes en brique.....et même si mon devoirs de réserve m'interdit d'en livrer la composition(des briques), je peux t'assurer que ce n'est pas de la paraffine...... :eheh:
l'environnement ce n'est pas un gros problème, c'est 8 milliards de petits problèmes
:marco:
c'est parce-que la vitesse de la lumière est supérieur à celle du son que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con

Blizzard

Re: ALLUME-FEUX

Message par Blizzard » mar. 27 juil. 2010 21:11

De la stéarine alors ?

Bon j'ai écris ça il y a 20 ans, je suppose que les produits ont changé depuis.

Avatar du membre
marco gyver
Ceinture verte en BJ
Ceinture verte en BJ
Messages : 4247
Enregistré le : dim. 11 janv. 2009 21:16
Localisation : finistére
Contact :

Re: ALLUME-FEUX

Message par marco gyver » mar. 27 juil. 2010 21:14

Blizzard a écrit :De la stéarine alors ?

Bon j'ai écris ça il y a 20 ans, je suppose que les produits ont changé depuis.
oui ils ont changer, et pas de stéarine non plus.....
l'environnement ce n'est pas un gros problème, c'est 8 milliards de petits problèmes
:marco:
c'est parce-que la vitesse de la lumière est supérieur à celle du son que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con

Avatar du membre
Johann
Ceinture blanche en BJ
Ceinture blanche en BJ
Messages : 3320
Enregistré le : lun. 20 oct. 2008 15:36

Re: ALLUME-FEUX

Message par Johann » mar. 27 juil. 2010 22:35

je pense qu'il serait préférable de dissocier "les allumes feu" en différentes catégories ...

1) les "allumes feu" nécessitant déjà un petit feu (une flamme) qu'on peut classer avec les "combustibles" (ex: bougie, bois de cagette etc ...)

2) les "allumes feu" ne nécessitant pas de petit feu (flamme) mais simplement une étincelle qu'on pourrait appeler "mèches" (amadou, tissus carbonisé, coton vaseliné etc ...)

3) les "allumes feu" pouvant démarrer avec une grosse source de chaleur (une loupe par exemple, ou de l'electricité)

etc... etc ....


qu'en penses tu blizzard ?

Blizzard

Re: ALLUME-FEUX

Message par Blizzard » mar. 27 juil. 2010 23:00

Ça concerne deux autres chapitres un sur les combustibles, l'autre les moyens d'inflammation.

Effectivement selon leur facilité d'ignition, j'ai simplifié en naturel et artificiel.

Faut voir par la suite.

Avatar du membre
Le Quercus
Ceinture marron en BJ
Ceinture marron en BJ
Messages : 866
Enregistré le : mar. 9 févr. 2016 00:09
Localisation : 37

Re: ALLUME-FEUX

Message par Le Quercus » sam. 25 août 2018 09:24

je fait remonter l'article il y a les bases, à compléter sans doute avec quelques photos :)
Au départ, tous les Plus grands Chênes étaient de petits glands ;)

Blizzard

Re: ALLUME-FEUX

Message par Blizzard » sam. 25 août 2018 10:40

Elles seront les bienvenues.

Avatar du membre
Le Quercus
Ceinture marron en BJ
Ceinture marron en BJ
Messages : 866
Enregistré le : mar. 9 févr. 2016 00:09
Localisation : 37

Re: ALLUME-FEUX

Message par Le Quercus » sam. 25 août 2018 17:17

j'apporte un peut de matière:
L'écorce de tilleul prélevé sur branches mortes:
IMG_4744.jpg
Le bois gras:
IMG_4842.jpg
le bois décomposer sec " puck wood" en anglais:
IMG_4755.jpg
l'amadouvier "Phomes fomentarus":
IMG_5912.jpg
le roseau massette:
IMG_6021.jpg
la Daldinie concentrique:
IMG_1089.jpg
Au départ, tous les Plus grands Chênes étaient de petits glands ;)

Avatar du membre
Über L.
Messages : 491
Enregistré le : sam. 30 nov. 2013 22:33
Localisation : En haut du Stellarium.

Re: ALLUME-FEUX

Message par Über L. » sam. 25 août 2018 18:56

Magique,aurais-tu une photo de bois gras en flamme? J'aimerais bien qu'on ajoute une photo de l'espèce du matériau, un truc general qu'on trouve au naturel /une avec l'allume feu isolé/ et une en ignition. avec pyrobarre ou silex acier comme ça on sait si il s'enflamme ou se consume avec une braise.

Exemple:
L'écorce de bouleau:
        Image        Image        Image



Sinon au final c'est un peu compliqué de faire les catégories:
-Les allume-feux capables de combustion, en recevant de simples étincelles.
-Les allume-feux capables de s’embraser en captant l'étincelle.

Je pense faire Naturel et artificiel avec les bon combustibles (pomme de pain, résine etc) classé en ordre alphabétique seulement.
“Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais.” Cicéron
“Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher.” Diogène

Répondre

Retourner vers « Les allume-feux »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité